Des nouvelles de la Ferme: EARL Touchet Martin

Nous voulions de l’eau, nous l’avons eue ! Depuis le 15 octobre, nos semoirs étaient prêts, nos semences triées pesées, nos champs hersés, mais il a plu. A seau. Tous les jours ou tous les 2/3jours. Et le froid est venu furtivement, sans durcir suffisamment les sols. Toujours et encore, la météo gouverne…


La campagne sort de son manteau de brouillard gris,
les buissons fleurissent, les haies bourgeonnent et les oiseaux nous éveillent de leurs trilles joyeux. Le printemps frémit. Avec un mois d’avance et un hiver bien trop humide. Nos champs sont détrempés, au point que nous n’avons pas pu semer la totalité de nos cultures. Un tracteur se serait enlisé. Nous avons récolté le sarrasin tardivement, courant novembre. Et avons saisi une ultime occasion, en janvier pour semer quelques hectares de blé in extremis.


Cette fin d’hiver est l’occasion d’entretenir les haies. Plus de 10 km entourent les champs de la ferme. L’an passé nous avons planté plus de 800 pieds et certains
ont trop souffert de la sécheresse, aussi devons-nous « re » planter quelques dizaines d’arbustes. Les enfants ont profité des vacances scolaires pour prêter main forte (ou tout du moins s’initier…). Les haies plus anciennes, notamment de frênes, fournissent le bois
de chauffage. A condition de trouver le tempsd’élaguer, transporter, scier et stocker !


Le troupeau patiente encore quelques semaines à l’abri, en attendant de retrouver les vertes prairies. Nous surveillons ainsi au plus près les vêlages, et leur assurons un peu plus de confort que de patauger sur des sols trop mouillés qui abîmeraient leurs aplombs. Nos animaux se régalent ainsi de foin, d’ensilage d’herbe et de céréales. Ceux destinés à l’engraissement bénéficient de betteraves fourragères durant les 3 mois qui précèdent leur départ.


Des aménagements de la meunerie sont en cours, tous les sacs étant remplis à la main, nous cherchons à améliorer le confort de travail. Les plans sont faits ;

Pour l’instant c’est l’étape rangement, tri, ménage,pour libérer un local.

Nouvelles à suivre sur Facebook !


Visite ! La ferme est très souvent sollicitée pour des visites d’étudiants, de lycéens. Nous avons récemment accueilli un groupe de l’ESA, en formation de BPREA.
Occasion pour eux de découvrir une ferme à taille humaine, qui fonctionne comme un tout organique. Les échanges nous ont permis de souligner combien faire ce choix d’orientation professionnelle était un choix de vie plus qu’un choix de métier, que le soutien
de la famille et de l’entourage était indispensable. Plus récemment ce sont 3 lycéennes de seconde générale qui sont venues faire un reportage vidéo sur notre « système agricole ». Bref,
La ferme de François est un lieu de convergence !


Nous sommes heureux de vous fournir le meilleur de notre travail, votre satisfaction et votre fidélité nous sont précieuses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *